fbpx

JURY PROFESSIONNEL 2021


PRÉSIDENT DU JURY FICTION

Henri Henriol

Amoureux du cinéma depuis son enfance, le réalisateur Henri Henriol d’origine franco- sénégalaise , décida de se lancer dans l’étude du 7eme Art. Il suivit les cours du Conservatoire du cinéma français à Paris. Il travailla ensuite sur CANAL + en qualité de chef-monteur  où il participa à de nombreuses émissions . Il passa ensuite sur France 3 , puis sur France 2. Henri toucha enfin son rêve du doigt, en réalisant son premier long-métrage «  Les Baobabs ne poussent pas en hiver » , film tourné à St Louis du Sénégal , avec Richard Bohringer.

En association avec Jean-Jacques Bancal , il a créé aussi une société de production au Sénégal (La Case à Films ) avec laquelle ils ont assuré la production exécutive de deux téléfilms français( pour France 2 ) tournés au Sénégal « Adouma », et «  Les Pirogues des Hautes Terres », tiré du roman Les Bouts de bois de Dieu d’Ousmane Sembéne, en collaboration avec BFC Production (Paris).

 

MEMBRE DU JURY FICTION

Dorothée Audibert-Champenois

originaire de Martinique est journaliste-Web et Radio mais également Scripte et Chef-monteur vidéo. Elle a fait ses études à Paris, au Conservatoire Libre du Cinéma à Paris, à L’Institut de l’image et du Son à Trappes et à l’Ina (Institut National de l’Audiovisuel) à Bry-sur-Marne et a intégré le Pôle Outre-Mer à France-Télévision. Durant sa carrière à la Télévision, Dorothée Audibert-Champenois a co-réaliser des documentaires (longs et courts métrages) au sein de France-Télévision. Comédienne au Conservatoire de Théâtre de la Martinique, elle a interprété des personnages de pièces classiques et d’auteurs. Des textes adaptés sur lesplanches, par des metteurs en scène de talent. Des comédiens du Conservatoire Dramatique de Paris entre autre lui ont donné la réplique. Correspondante pour une magazine en ligne, Dorothée Audibert-Champenois voyage régulièrement (notamment en Angleterre), écrit des reportages à Paris sur les problématiques de la communauté noire mais également, elle s’interresse de très près à la culture et à la vie de la Diaspora africaine, américaine et antillaise.

 

MEMBRE DU JURY FICTION

Bernard OHEIX

Après deux Maitrises et un DEA à l’Université de Nice (cinéma, langage et communication), Bernard Oheix est devenu Directeur de Maison des Jeunes et de la Culture. En 1998, il intègre l’Office de La Culture comme Directeur-Adjoint. En 1992, à la création de la Société d’Economie Mixte pour les Evénements Cannois (SEMEC) qui gère le Palais des festivals de Cannes, il est nommé Directeur de l’Evénementiel, poste qu’il occupera jusqu’en 2012. Dans ce cadre, il créera les saisons culturelles de Cannes, relancera le festival de la Pyrotechnie et gérera une dizaine de festivals annuels. Il aura programmé près de 5000 spectacles dans sa carrière. Depuis sa retraite, il est le gérant de la SARL BO Conseils, dont les principales missions sont la Direction Artistique des Nuits Musicales du Suquet, un consulting sur le Mondial des Jeux de Montréal, le développement d’un jeu sur le Cinéma « Le Cinéphile » et d’autres activités diverses. Bernard Oheix a travaillé dans de nombreux journaux comme reporter sportif et critique de cinéma. Il tient un blog « Internaute de tous les pays” depuis près de dix ans. Vous pouvez vous rendre sur son site officiel « Bernard Oheix » afin de découvrir ses écrits, son passé et ses missions actuelles.

 

LE PRÉSIDENT DU JURY DOCUMENTAIRE

Hamid Benamra

Hamid est auteur, réalisateur et monteur depuis 1981. Il est né en 1964 dans un quartier populaire d’Alger (La Glaciere) mais son tout premier film tourné à 17 ans exprimait déjà son véritable talent. Comparé par la presse à Godard, une bourse française l’envoie à Paris en 1988. Caméra toujours à portée de main, ses 38 ans d’images lui permettent d’insuffler une profondeur temporelle unique à ses films. La justesse du cadre, un langage poétique et sa narration luxuriante savamment filée signent une marque reconnaissable et unique en son genre.

 

INVITÉ D’HONNEUR DU FESTIVAL

MEMBRE DU JURY DOCUMENTAIRE

Prince Kum’a Ndumbe III

Le Prince Kum’a Ndumbe III. est un universitaire et militant panafricaniste de renommée internationale, un écrivain prolifique et l’héritier légitime du trône de Lock Priso (Kum’a Mbape), l’un des rois les plus importants des Sawas, peuple originaire du littoral camerounais. Toute sa vie, il s’est engagé pour la renaissance, la réhabilitation et l’examen (auto)critique des cultures africaines et de l’histoire du continent. Au début des années 1980, il a fondé à Douala le centre culturel africain indépendant: AfricAvenir.

 

MEMBRE DU JURY DOCUMENTAIRE

Olivier Rapinier

Né à Paris, il se définit comme parisien des Îles car originaire de la Martinique.
Amoureux des images et des sons, il s’intéresse au cinéma et à la musique du Continent Mère et de sa Diaspora. En 2015, il réalise le court-métrage de fiction « Mots !!! Maux… » dont l’interprète féminine principale n’est autre que Souria Adèle, actuellement sur scène avec la pièce « Mary Prince ».
De 2017 à 2020, il est vice-président de Fédération Française Cinéma et Vidéo, la FFCV, fédération des cinéastes et vidéastes autoproduits. C’est là, qu’il fait connaissance avec la comédienne ivoirienne Rosine Moularet Bély qui a tenu le rôle phare du court-métrage « D’une rive à l’autre », réalisé par Gérard Corporon, plusieurs fois récompensé aussi bien en France qu’à l’internationale. Il est aussi co-créateur du FESTIVAL LES COULEURS DU COURT porté par l’association Faisceau Convergent.

 

MEMBRE DU JURY DOCUMENTAIRE

Roch-Amedet Banzouzi

Roch-Amedet Banzouzi a commencé sa carrière de scène dans la troupe de sa paroisse à Pointe-Noire. Puis, il la poursuit dans la compagnie Punta Negra dont il est cofondateur avec Élie Lemboussou, son alter ego. Jusqu’en 1990, il mène de front sa passion de la scène avec des études en économie à l’université Marien-Ngouabi. Après l’obtention de son diplôme d’études universitaires générales, il met un terme à ses études pour se consacrer au théâtre. Il se formera aux côtés de metteurs en scène comme Jean-Pierre Amiel, Liliane Delval-Léotard, Michel de Maulne et Joël Pagi


 

Copyright 2021 Nord Sud Developement Institute. All rights reserved